Crédit photo : Marie Marine Photographie

L’histoire de l’humanité s’est inscrite avec des naissances libres et sauvages. Les bébés naissaient suivis de leur placenta et après un certain temps, les parents trouvaient un moyen de couper le cordon.

J’aime croire que la femme dans sa caverne le faisait avec du feu. C’est ce qu’il y a de plus logique, puisque le feu collapse les vaisseaux. J’aime aussi à croire que cette même femme de caverne mangeait le placenta. Qu’en le voyant sortir d’elle-même elle se disait : « Génial ! Le petit est même arrivé avec le souper ! »

More...

Le fait est que maintenant à l’ère moderne les bébés naissent et sont rapidement privés de leur Précieux Sang.  Malgré le fait que les grandes organisations soient unanimes « On ne devrait pas couper le cordon ombilical avant au moins une minute et idéalement entre 3 à 5 minutes. », le clampage hâtif du cordon reste encore une pratique courante à travers les maternités du monde, et ce, même si l’OMS définit le clampage optimal du cordon comme un «soin néonatal essentiel ». C’est tout dire de son importance.

Laissez-moi vous expliquer davantage...

À la naissance, 40% à 50% du sang du bébé est encore dans le placenta

Quand j’ai commencé dans le monde des naissances il y a presque vingt ans, on disait que 30% du sang de l’enfant était encore dans son placenta au moment de la naissance. Puis on a dit 40%, et maintenant, on commence à entendre de plus en plus qu’il y aurait jusqu’à 50% de son sang encore dans le placenta quand le bébé naît.

À mes yeux, considérant cette proportion importante de sang encore présente dans le placenta à la naissance c’est un crime contre la personne du nouveau-né que de couper son cordon de manière hâtive.

Mais quel message envoyons-nous au bébé quand dès son arrivée sur terre on le prive de 40% à 50% de son sang vital ? C’est d’une violence terrifiante quand on y pense,  et, il y a urgence pour la survie de notre humanité d’arrêter ce saccage du début de vie de nos précieux enfants.

Réalisez-vous ?

Imaginez si on vous enlevait le tiers de votre sang juste avant de commencer une épreuve physique, comme un marathon par exemple. Il est logique de croire que si on vous faisait ça, vous ne pourriez pas faire partie de la course. Pourtant, on parle ici de naître, ce qui est certainement un des plus grands passages de la vie.

Naître, c’est un déterminant du reste de notre vie. Non seulement l’expérience des sensations dont on s’imprègne en naissant façonnera nos premières impressions sur la vie et les humains — de qui dépend notre survie —, mais elle influencera aussi notre santé et notre personnalité pour le reste de notre vie.

Naître est un rite de passage aussi intense que celui de mourir. Seulement la mort, on n’en revient pas vivant pour en témoigner.  Cela dit, même si on ne se souvient pas consciemment de sa naissance, c’est un déterminant important de qui on est et d’où on vient. 

La naissance et les premiers instants de la vie sont les premiers moulages de notre subconscient et de notre connexion spirituelle avec les racines sacrées de notre identité. Le contexte et les conditions dans lesquels se déroule la naissance vont influencer directement la santé physique et psychique de l’être.

Le clampage optimal du cordon plutôt que tardif

Remarquez que j’utilise le terme « optimal » plutôt que tardif. Le terme optimal est plus précis, il tient compte d’un but à atteindre pour bénéficier de bienfaits. Le terme « tardif » est trop lousse, il laisse trop place à l’opinion personnelle du professionnel. Pour certains, tardif veut dire 10 secondes, pour d’autres 1 heure. Le terme optimal tient compte des bienfaits visés à ne pas clamper hâtivement le cordon.

Les avantages du clampage optimal du cordon

Le fait de laisser le bébé naître et recevoir tout son sang va directement influencer sa vitalité, en médecine chinoise on parlera du chi (énergie vitale) et du prāṇa (souffle vital).

Dans un langage plus rationnel occidental, on parlera de valeurs hématologiques. Voici quelques avantages démontrés par la science pour expliquer pourquoi les bébés ayant reçu le clampage optimal du cordon ont un meilleur chi et prāṇa :

  • Augmentation de 40-50 mg/kg de fer.

    • Il faut savoir que le fer permet le développement cognitif du cerveau et du système nerveux central
  • Augmentation de 50-60% des globules rouges.

  • Augmentation de 30%-40% du volume sanguin

  • Augmentation de 45% de l’hématocrite.

  • Diminution des risques d’anémie à 6 mois de vie.

  • Meilleure transition respiratoire due à l’augmentation du volume sanguin

  • Va recevoir des millions de cellules souches de plus

    • On sait que les cellules ont des capacités de guérison à long terme absolument fabuleuses. C’est d’ailleurs pour ça que vous ne devriez pas donner le sang de cordon de votre bébé. C’est à votre bébé que vont les cellules souches de son cordon, pas à une banque de sang quelconque.
    • En passant, saviez-vous qu'on retrouve des cellules souches ailleurs que dans le sang de cordon, comme dans le sang menstruel des femmes par exemple! 

50% des avantages la première minute, le reste entre 2 et 5 minutes.

C’est certainement le point de mon billet le plus important pour justifier votre insistance envers votre médecin ou sage-femme à attendre au moins 5 minutes avant de couper le cordon.

Les avantages que je viens de vous énumérer sont atteints à 100% à 5 minutes, pas à une minute. À une minute vous n’aurez que 50% des bienfaits. Donc, si on récapitule, en clampant le cordon à 1 minute on aura comme avantages :

  • Augmentation de 20-25 mg/kg de fer et non 40-50 mg/kg

    • Il faut savoir que le fer permet le développement cognitif du cerveau et du système nerveux central
  • Augmentation de 25%-30% des globules rouges et non 50-60%

  • Augmentation de 15%-20% du volume sanguin et non 30%-40%

  • Augmentation de 22,5% de l’hématocrite et non 45%.

Je ne sais pas vous, mais moi pour mes enfants je ne veux pas 50% des bienfaits, mais 100%, et si possible, 200%.

Les avantages pour les bébés prématurés

Je passerai rapidement sur e point, mais je tiens quand même à dire que les bébés prématurés qui reçoivent aussi peu que 30-45 secondes du sang de cordon sont moins à risque d’hémorragies intraventriculaires et de septicémie, qui sont deux conditions critiques et souvent mortelles pour les prématurés.

L’OMS le dit si bien, le clampage optimal « c’est un soin néonatal essentiel ». Encore plus particulièrement pour les prématurés. On comprend que dans certaines situations de grande prématurité il faut prodiguer des soins rapidement et que cela demande de sectionner le cordon, mais toutes les études recommandent quand même de commencer les soins avec le cordon intact et d’attendre un minimum de 30-45 secondes avant de le couper.

Plus de jaunisse avec le clampage optimal du cordon, vraiment ?

Les risques associés au clampage optimal du cordon comme l’hyperbilirubinémie (ictère du nouveau-né, ou jaunisse) et la polycythémie ont longtemps justifié la pratique du clampage hâtif du cordon.

Pourtant, ces risques ne sont pas réels et surtout, pas plus importants que les bénéfices largement supérieurs du clampage optimal. D’ailleurs, saviez-vous que cet argument du bébé « plus photothérapie si clampage tardif » provient d’une seule étude jamais publiée datant de 1996 dans une analyse Cochrane incluant 40 études ? En 2017, Mercer et al ont révisé cette analyse et ont conclut qu’il n’y avait pas d’augmentation de jaunisse chez les bébés ayant bénéficié du clampage optimal du cordon.

Mais le bébé va se vider de son sang !

Je me souviens encore de la première fois que j’ai entendu ça. C’était un accouchement à l’hôpital. Un transfert pour forceps. Tout s’est très bien passé. Bel accueil de l’équipe, forceps effectué dans la demi-heure suivant notre arrivée, sans péridurale, sans épisiotomie, périnée intact. Quand le père a demandé à la gynéco —qui était plus jeune que moi— de ne pas couper le cordon, elle s’est exclamée « Mais le bébé va se vider de son sang dans le placenta si on fait ça ! » Un frisson de surprise et de ridicule m’a traversé tout le corps. Comme quelqu’un ayant fait autant d’années d’études pouvait en venir à dire un truc aussi ridicule ?

Non, le bébé ne va pas se vider de son sang dans le placenta ! À condition de respecter certaines prémisses. D’abord, il faut savoir que dans les premières 45 secondes de vie la circulation entre bébé et placenta est encore bidirectionnelle. Après 45 secondes, les artères ombilicales —les vaisseaux qui amènent le sang du bébé au placenta— se ferment. Il est donc réaliste de dire que pendant ces 30 premières secondes le bébé ne devrait pas être tenu par les pieds la tête en bas comme on le faisait à l’époque de nos grands-mères.

Cela dit, les recherches ont démontré que le bébé va recevoir la même quantité de sang s’il est tenu 40 cm en dessous du placenta, 10 cm en dessous ou 10 cm au-dessus. Que retrouve-t-on 10 cm au-dessus du placenta ? Le ventre et les seins de maman ! N’est-ce pas bien fait !?

Et si on attendait simplement que les parents le demandent ?

Mais qui sommes-nous médecins et sages-femmes pour décider du bon moment de couper le cordon après tout ?

Alors que tous les grands pédiatres respectables s’entendent pour dire que les parents sont les premiers spécialistes de leur enfant, pourquoi donc dès leurs premiers instants de parentalité faire le choix pour eux de sectionner le lien sacré de leur enfant à son placenta ?

Et si on attendait simplement qu’ils nous demandent ?

J’ai commencé à ne plus parler de couper le cordon après la naissance il y a de nombreuses années maintenant et j’ai remarqué ceci, les parents n’en parlent pas avant que le placenta soit né lui aussi et même, avant que bébé ait pris sa première tétée.

Bon, il faut dire que je travaille avec des couples motivés à enfanter en conscience du vortex de la naissance, mais tout de même je crois que si on arrêtait de précipiter les choses dans l’arrivée des bébés, on remarquerait le même phénomène dans les accouchements hospitaliers.

Des nouveau-nés sur le venter de leur mère encore attachés à leur placenta qui repose dans un bol à côté. Une famille tranquille, une arrivée optimale. Un début de vie parfaitement respecté.

Réalisez-vous le symbole de mettre des ciseaux tranchants dans les mains de l’autre parent quand son bébé a une minute de vie et qu’il est en train de le découvrir, de tomber en amour avec lui ? Je me questionne réellement sur l’impact d’un tel geste sur les débuts de l’attachement entre l’autre parent et son enfant. Ouf ! Tant de réflexions encore possible.  

Combien d'année encore de clampage précoce?

Saviez vous que ça prend en moyenne 17 ans pour que les professionnels de la santé changent leur pratique après un mise en évidence scientifique? 17 ans!!!

C'est fou quand même, non?

 Je ne sais pas vous, mais moi je préfère être en avance qu'en retard sur mon temps! 

Si vous avez aimé ce billet, je vous encourage à lire celui-ci qui parle des rituels autour du placenta.

Références:

WHO recommendations: intrapartum care for a positive childbirth experience. Geneva: World Health Organization; 2018. p. 160. Licence: CC BY-NC-SA 3.0 IGO

http://americanpregnancy.org/labor-and-birth/delayed-cord-clamping-risks-benefits/

https://www.motherrisingbirth.com/2016/06/delayed-cord-clamping.html

Lim Robin (2016) Placenta The Forgotten Chakra. Half Angel Press

Wickham S. & Edwards N. 2018 Birthing your placenta: The third stage of labour. Birthmoon Creations Avebury and Edinburgh

Mercer JS, Erickson-Owens DA, Collins J et al (2017). Effetcts of delayed cord clamping on residual placental blood volume, hemoglobin and biliribin levels in term infants : a randomized controlled trial. Journal of Perinatalogy. 37 : 260-64.

https://www.motherrisingbirth.com/2016/06/delayed-cord-clamping.html#comment-211222

https://www.universityaffairs.ca/opinion/in-my-opinion/closing-17-year-gap-scientific-evidence-patient-care/