La mission de Quantik Mama 

Le nouveau paradigme des naissances et des familles. 

Comment? 

En rendant l'information et les savoirs accessibles.

Parce que le savoir, c'est le pouvoir!


L'histoire de

QUANTIK MAMA

Je suis Karine Langlois.

J'ai commencé à bloguer sur les naissances en 2011, sous le nom de Karine la sage-femme.

C'est en 2016, après un burn out qui m'a presque coûté la vie, que j'ai pris la décision de devenir blogueuse et d'oser mener de front mon humble révolution pour le nouveau paradigme des naissances et des familles. 

Je suis une pédagogue dans l'âme!

Je me passionne pour l'art de synthétiser l'information dans le but de la rendre accessible à tous.

En 2017, je me suis donc donné le défi d'écrire un blogue qui allait devenir un repère d'informations fiables, scientifiques et avant-gardistes, pour les familles du nouveau paradigme.  

J'y ai cru et j'ai osé, j'ai écrit, encore et encore et en quelques mois seulement mon blogue est devenu viral. Viral à un tel point que je devais trouver une façon de le monétiser pour payer ne serait-ce que le prix de son hébergement.

Un beau problème, vous me direz!

C'est à ce moment que j'ai créé la première édition de ma préparation virtuelle à la naissance qui fût un succès fou dès son lancement, en octobre 2017.

La révolution était en marche.  Les familles étaient prêtes et elles m'avaient dit oui. Mon blogue a continuer de gagner en popularité jusqu'à ce que l'Ordre des Sages-Femmes du Québec me demande d'en changer le nom. Au Québec, ce n'est pas légale d'avoir un revenu d'entreprise sous le nom de «sage-femme», qui est un «titre réservé» aux professionnelles qui travaillent pour le Gouvernement du Québec. 

C'est donc en 2018 que le nom de Quantik Mama est né. 

Alors que mon blogue rayonnait, notre vie basculait...

En 2017, alors que ma vie de blogueuse prenait son envol, notre vie de famille a commencé à basculer quand soudainement, notre fils Sévan devenait de plus en plus faible...

 Sévan était porteur d'un maladie orpheline qui, jusqu'à ses 16 ans, était restée latente.  Il a donc eu une vie en parfaite santé jusque là. Mais malheureusement, en janvier 2018 la maladie s'est activée avec une telle violence qu'on a craint sa mort. En quelques mois seulement, j'ai dû quitté ma pratique de sage-femme pour me dévouer entièrement à mon fils et ma famille. 

Ce blogue, il a sauvé ma famille en quelque sorte. Grâce à lui, je pouvais travailler de la maison tout en prodigeant les soins parfois très intensifs à mon fils. 

Sévan est parti dans l'invisible une nuit de pleine lune, le 7 mai 2020. Sa mort, c'est le drame de ma vie, et depuis, je tisse le deuil de son absence comme le plus beau des poème d'amour. 

La mort comme un poème d'amour. 

Après la mort de Sévan, alors que j'apprenais à survivre à l'impossible dans un monde en plein pandémie et distanciation sociale, c'est la communauté internationale de Quantik Mama qui m'a redonné une raison de vivre au-delà de la mort de Sévan.  

Pour moi, de constater qu'au delà de la mort de mon fils et que malgré la pandémie, les femmes à travers le monde continuaient d'accoucher, et les bébés de naître, ça m'a donné une raison pour continuer à vivre. 

Au-delà de sa mission initiale, dans le deuil Quantik Mama est devenue l'encre de ma résilience dans le deuil de Sévan. 

Ma bio en bref.

4 enfants. 7 grossesses.

J'ai découvert le monde des naissances en 2001 en accouchant naturellement de mon premier fils, Sévan, à l'âge de 21 ans. Avant même que son placenta soit né, je savais que j'allais devenir sage-femme .

Depuis, j'ai eu trois autre enfants. Jadève, en 2004, Emma, en 2012, et Emrys en 2019. 

Sévan est né à l'hôpital. Jadève est née avec des sages-femmes en maison de naissance. Emma est née dans l'eau, à la maison, avec des sages-femmes. Emrys est né à la maison, sans assistance médicale, avec ma famille seulement. Mes enfants ont toujours assisté à mes enfantements.

De doula à sage-femme.

 En 2002, je suis devenue doula. À l'époque j'étais aussi massothérapeute et j'enseignais le Hatha Yoga.  En 2004, j'étais devenue l'apprentie d'une sage-femme traditionnelle de ma communauté. En 2006, je suis rentrée au Bac sage-femme, et en 2011, j'ai diplômé comme sage-femme et commencé aussitôt à travailler à la maison de naissance de l'Estrie, au Québec.

Depuis 2002, j'ai accompagné des milliers de familles dans leur devenir parents et j'ai assisté à près de 700 naissances, à domicile ou en maison de naissance, principalement au Québec, et depuis 2019 au Costa Rica. 

Je me suis moi-même radiée de l'Ordre. 

En 2020, quand mon fils est mort, j'ai officiellement démissionné de mon poste de sage-femme à la maison de naissance de l'Estrie et je me suis radiée de l'Ordre des sages-femmes du Québec. Je ne peux donc plus m'appeler sage-femme au Canada.

Depuis, je dédie ma pratique de sage-femme au service de ma communauté dans la jungle du Costa Rica, où je vis avec ma famille. 

Créatrice de contenu et formatrice internationale.

Mon travail aujourd'hui se résume en grande partie avec Quantik Mama et l'École Quantik que j'ai ouvert avec ma collègue aussi sage-femme, Mélanie V. Chevarie, et où nous formons des doulas large spectre.

Je suis une créatrice de contenu éducationnel pour les familles et les professionnels du nouveau paradigme de la naissance. 

 J'ai la conviction que le savoir c'est le pouvoir, et que si on sait, on peut plus facilement vivre l'accouchement et le postnatal de nos rêves. 

Imaginez un monde où la personne qui enfante est l'actrice principale de son enfantement et de son passage vers la parentalité. Imaginez un monde où les professionnels de la naissance accompagnent les familles avec confiance, respect et humilité.

C'est dans ce monde que je vis et que je pratique. Et chaque jour, je constate à quel point dams ce monde, l'écologie de l'enfance et de la famille est optimale, et que la guérison des lignées passées et futures peut vraiment s'opérer. 

 J'ai une foi inébranlable dans la capacité des femmes à enfanter leur bébé, et dans la capacité des bébés à se mettre au monde. Je crois à un monde où la naissance se vivent entre science et sacré, avec conscience, liberté et puissance.  Et c'est pour ce monde que je me lève à chaque matin pour faire vivre l'univers de Quantik Mama. 

Praticienne somatique, psychédélique & Breathwork.

Pendant la troisième année du deuil de mon fils, j'ai pris une année sabbatique de Quantik Mama pour prendre du recul dans le deuil et me réclamer comme femme. Pendant cette année je me suis formée en trauma et somatique ainsi qu'en thérapie supportée par les psychédéliques. J'ai suivi une formation intensive d'un an qui m'a d'abord aidé à guérir mes propres traumas et à faire émerger l'acceptation dans le deuil de mon fils.

Bien sûr, j'y ai aussi appris des modalités extraordinaires que je mets depuis au service de Quantik Mama et de l'École Quantik.  Bien que je ne sais pas encore comment et quand je travaillerai avec les médecines des psychédéliques, vu le contexte légal du Canada. Tout ce que j'ai appris dans cette formation en terme de psychologie et d'états modifiés de conscience fait déjà de moi une meilleure porteuse d'espace.

Récemment, j'ai aussi commencé à me former pour devenir praticienne en Breathwork Holotropic, qui permet de provoquer des états modifiés de conscience grâce au souffle.  Donc, de façon tout à fait légale, sécuritaire et endogène!

Dans le deuil de mon fils, ce sont ces trois modalités qui m'ont le plus aidé pour choisir de vivre malgré la souffrance du deuil. Et j'ai choisi de me former à ces trois modalités afin de pouvoir un jour offrir à mon tour des espaces de guérisons pour les femmes et familles du nouveau paradigme.

À suivre...

Merci de m'avoir lue.

Karine, xx.

Suivez QUANTIK MAMA sur Facebook et Instagram

#quantikmama #nouveauparadigmedelanaissance #placentalotus #naissancerespectee #ecolequantik #vortexdelanaissance

ABONNEZ-VOUS À L'INFOLETTRE POUR TOUT SAVOIR DES ÉVÉNEMENTS, FORMATIONS ET PRIMEURS. 

ABONNEZ-VOUS POUR TOUT SAVOIR DES ÉVÉNEMENTS, FORMATIONS ET PRIMEURS